Forschungsarbeit: Wissen und Glauben

Wissen und Glauben

Ein Widerstreit

BOETHIANA – Forschungsergebnisse zur Philosophie, volume 165

Hamburg , 462 pages

ISBN 978-3-339-11860-8 (print)
ISBN 978-3-339-11861-5 (eBook)

Zum Inhalt deutsch english français

SAVOIR et CROIRE

Une controverse

Les réflexions au sujet de la relation entre savoir et croire ou science et religion s'enferment le plus souvent dans le cercle vicieux de la binarité et de la hiérarchie - savoir / croire. Elles entrainent ou la subordination d'une conception à l'autre, ou la négation de l'une, ou encore, dans les cas extrêmes, une annihilation des adeptes de l'une. Ce livre essaie de les hétérarchiser d'une manière trans-classique et poly-contexturelle pour les conserver (aufheben dans le sens hégélien) à l'intérieur d'une plus grande unité chiastique croire X savoir.

Car l'abîme qui sépare savoir de croire, mais aussi les sciences naturelles des sciences humaines, le nombre et le concept, est fondé sur la rationalité de notre civilisation technique, rationalité analytique (Verstand), qui se restreint à la logique binaire et à la ratio, c'est-à-dire à la partie à laquelle nécessairement le tout échappe. Cet abîme n'est ni surpassé par une spécialisation toujours grandissante dans tous les domaines, ni par leur mathématisation renforcée prenant exemple sur la physique ; au contraire il s'élargit et s'approfondit. En revanche la poly-contexturalité, la logique et la mathématique trans-classiques, ainsi que l'hébreu de la bible visent le tout et sont donc holistiques ; c'est pourquoi ils peuvent exprimer une rationalité dialectique (Vernunft) et jeter un pont au-dessus de cet abîme. Elles pourront ainsi contribuer à la guérison de notre civilisation malade, destructrice de la terre.

Cet exposé essaie d'apporter dans différents domaines de la recherche quelques idées qui pourraient modifier dans ce sens leur mode de pensée. Son champ va du monothéisme et son affinité supposée à la violence au moneythéisme - néologisme désignant la 'religion' prédominante de notre civilisation, 'religion' du seul Dieu Mammon. Il met aussi en relation la création biblique du monde et le BigBang, ainsi que leurs conceptions différentes du temps. Il étend enfin sa réflexion de la philosophie de l'ouest et la philousia de l'est à la physique quantique et la soi-disant intelligence artificielle, de la thora à la prétendue théorie du tout.

Dans la partie concernant croire et foi, une section détaillée traite de la Distinction Mosaïque de Jan Assmann, elle réfute sa thèse de la violence du et dévoile les deux comme étant anti-sémites ou anti-judaïques, en raison surtout de sa compréhension partielle et partiale du monothéisme.

Dans la partie concernant savoir et science l’incompatibilité de la théorie de la relativité macrocosmique de Einstein avec la théorie microcosmique des quantas de Planck est comprise comme une dis-contexturalité fondamentale, qui, de ce fait, ne peut être surpassée par une théorie du tout ou une formule unique du monde ; elle ne peut être dépassée (aufheben dans le sens hégélien) que par une nouvelle physique poly-contexturale.

Ihr Werk im Verlag Dr. Kovač

Bibliothek, Bücher, Monitore

Möchten Sie Ihre wissenschaftliche Arbeit publizieren? Erfahren Sie mehr über unsere günstigen Konditionen und unseren Service für Autorinnen und Autoren.

Nach oben ▲